Antonin Décarie

 

Le cliché du boxeur voyou aux fréquentations douteuses, très peu pour Antonin! À vrai dire, l’athlète est plutôt aux antipodes de cette image. Son attitude posée, son style qu’il qualifie de « conservateur » et sa condition physique irréprochable sont sans aucun doute garants de son succès depuis sa carrière amateur jusqu’à aujourd’hui. D’ailleurs, même alors qu’il était adolescent, on reconnaissait un sérieux et une constance au jeune athlète. Pas étonnant qu’il ait brillamment représenté le Canada sur le circuit international amateur pendant plusieurs années!

 

Marc Ramsay, son entraîneur depuis que le boxeur a 14 ans, a vu évoluer un athlète calme, méthodique, dont le travail acharné et la discipline ont fait le succès. Sa brillante fiche professionnelle en témoigne : sa seule défaite en carrière est contre Souleymane M’baye, qu’Antonin a courageusement accepté d’affronter dans sa ville d’origine, en France, pour le titre mondial intérim WBA. Mis à part ce duel, il n’y a que des victoires au palmarès du Québécois. Sa fiche de 29 victoires dont 9 par KO en contient une pour le titre Canadien ainsi qu’une pour le titre nord-américain WBO (NABO), qu’il a défendu avec succès à 3 reprises. En décembre 2011, il a également acquis le titre WBC International en battant de façon convaincante Victor Lupo Puiu au Colisée de Québec.

 

Toujours prêt à monter dans le ring, Antonin a plus récemment accepté d’affronter l’Américain Alex Perez au Connecticut pour le titre NABF. Comme le mentionnent si bien les chroniqueurs du réseau RDS : « Decarie n’a pas raté son audition sur le réseau américain HBO! » D’un solide crochet de gauche qui a envoyé Perez au plancher au 6e round, Antonin a fait taire les sceptiques qui doutaient de sa force de frappe. Quelques secondes plus tard, l’arbitre s’est vu forcé d’arrêter le combat.